Mesurer son audience Web et exploiter efficacement Google Analytics

Introduction

Google occupe à fin octobre 2009 environ 85% des parts de marché dans le monde des moteurs de recherche et la tendance est encore à la croissance pour Google au détriment de Yahoo! et malgré l'arrivée retentissante de Microsoft Bing en Août 2009 qui a la "modeste" ambition de détrôner Google.

Source: http://www.statowl.com/search_engine_market_share.php

Parts de marché des moteurs de recherche
Moteur Moy 2009 09/09 10/09
Google 84,94% 85,39% 86,31%
Yahoo 7.51% 7.58% 6.61%
Bing 3,60% 4.09% 3.99%
AOL 2.43% 2.27% 2.47%
Live 0.82% 0.17% 0.21%
MSN 0,47% 0.01% 0.01%
Ask 0.46% 0.48% 0.39%

Google offre gratuitement un outil très puissant de mesure de l'audience de son site Web : Google Analytics .

Cet article présente les formidables fonctionnalités offertes par Google Analytics et comment les exploiter au mieux, la mise en route et quelques "trucs" et astuces pour :

  • être le moins intrusif possible dans le code des pages.
  • mesurer efficacement les téléchargements de documents PDFs, MS Word etc...
  • tracer les clics des internautes sur les liens externes au sein d'un site.

Ces techniques ont été mises en œuvre sur le site www.sqlpac.com depuis mai 2009 pour bien mesurer le comportement des internautes et adapter au mieux techniquement et fonctionnellement le site en exploitant les statistiques Google Analytics. Souriez vous êtes filmé(e)s.

Exploiter les fonctionnalités offertes par Google Analytics

Vue d'ensemble

Google Analytics offre classiquement, comme Urchin, la visualisation graphique de l'évolution du nombre de visites pour une période que l'on peut choisir sur des segments paramétrables. Les segments permettent d'écarter notamment ses propres visites (en se basant sur sa ville, ses propriétés réseau etc...).

Dans l'exemple graphique le segment S1ALLWITHOUTADM créé dans l'outil Google Analytics écarte les visites en provenance de Dijon, ville depuis laquelle les développements de www.sqlpac.com sont réalisés.

Tous les rapports Google Analytics peuvent être exportés au format PDF, XML, CSV, CSV pour Excel ou encore TSV, voir le rapport "Vue d'ensemble des visiteurs du 1er mai au 20 novembre 2009" au format PDF .

Ces représentations graphiques nécessitent les plugins Shockwave Flash dans les navigateurs.

Google Analytics va encore bien plus loin et permet d'analyser :

  • la provenance géographique des visiteurs.
  • les caractéristiques techniques des visiteurs.
  • les sources de trafic des visites (accès directs, moteurs de recherches, sites référents...) et les mots clés lorsqu'il s'agit de moteurs de recherches.
  • les fournisseurs d'accès.
  • le contenu visité.

Exploitation de la provenance géographique des visiteurs

synthese geographique mondiale

www.sqlpac.com est un site francophone pour francophones et Google Analytics avec ses rapports sur les langues et la provenance géographique des visiteurs est un excellent compagnon pour s'assurer que le public ciblé est le bon.

Dans le cas de SQLPAC, les pays ciblés sont francophones, et tout naturellement la France, le Québec, la Belgique, la Suisse Romande, le Luxembourg, les pays africains francophones etc... doivent apparaître dans les rapports Google Analytics.

Exemples de rapport :

Synthèse géographique mondiale des visiteurs du 1er mai au 20 novembre 2009.
Synthèse géographique des visiteurs provenant de France du 1er mai au 20 novembre 2009.
Langues des visiteurs du 1er mai au 20 novembre 2009.

Si les proportions de langues ou de pays non francophones augmentent ou sont anormalement hautes, des corrections doivent être apportées dans les balises META des pages mais également dans le contenu même des pages.
Synthese géographique en France

Les balises META ci-dessous dans les pages doivent faire l'objet d'une attention toute particulière dans le contexte de www.sqlpac.com

  <meta name="title" content="...">
  <meta name="keywords" content="...">
  <meta name="description" content="...">

Une présence trop importante de visites en provenance de pays anglophones peut indiquer, pour les sites techniques comme SQLPAC, que les balises META du titre (title), des mots clés (keywords) et de la description contiennent trop de mots anglophones. Comme le public visé est francophone, il faudra veiller à écrire migration au lieu du mot upgrade dans ces balises à titre d'exemple. Ceci est également vrai pour le contenu des pages.

La balise META <meta http-equiv="content-language" content="fr"> peut s'avérer utile pour bien cibler les visiteurs.

Exploitation des caractéristiques techniques des visiteurs

navigateurs

Google Analytics est un outil formidable pour étudier la compatibilité technique du site avec les caractéristiques techniques des visiteurs. Avec Google Analytics, il est possible d'analyser pour les visiteurs :

Ces informations précieuses permettent de connaître les tendances au fil des mois (versions de navigateurs, de Flash...) et ainsi certifier techniquement le site en fonction des tendances.

Exploitation des sources de trafic et mots clés des visiteurs

Sources de trafic

Google Analytics offre une analyse détaillée des sources de trafic des visites (moteurs de recherche, accès directs, sites référents)

C'est intéressant de connaître les sites référents et l'évolution dans le temps des accès directs sur un site, toutefois le plus intéressant est le rapport Google Analytics des mots clés ayant généré des visites sur le site : démo

Mots clés

Les mots clés ayant généré des visites doivent être étudiés régulièrement avec attention pour détecter au plus vite des mots clés sans rapport avec le contenu du site.

Comme pour les provenances géographiques, les balises META (title, description et keywords) et le contenu doivent être étudiés et revus pour une page ayant été la cible d'un mot clé sans rapport avec le contenu. Google Analytics permet grâce aux segments avancés de retrouver la page cible visitée et associée au mot clé inapproprié.

Exploitation des fournisseurs d'accès

L'exploitation des statistiques Google analytics sur les fournisseurs d'accès n'est pas abordée avec des exemples pour des raisons de confidentialité, les noms des entreprises apparaissant dans ces rapports. Ces rapports sont très intéressants à exploiter pour faire ressortir les secteurs d'activité touchés : particuliers, banques/finances, assurances, télécoms, industries, collectivités locales et territoriales...

Exploitation du contenu visité

Contenu visité par catégorie

Les statistiques Google Analytics sur le contenu visité sont très classiques, cependant les performances sont impressionnantes. Les pages visitées sur une période peuvent être affichées par URL, par titre. Des options de tri sont disponibles.

Les statistiques par URLs sont détaillées dans le paragraphe 4 (astuces) pour tracer efficacement les téléchargements et liens externes avec Google Analytics.

Mise en route et développement de méthodes non intrusives

Création du compte

À l'ouverture du compte Google Analytics , après avoir renseigné le site racine http://<url> (http://www.sqlpac.com dans cet exemple), un identifiant appelé Google Analytics code ou GA Code est donné par Google. Ce code a la nomenclature UA-xxxxxx-x et il est indispensable pour activer les statistiques Google Analytics.

La méthode classique de Google Analytics

Google Analytics est développé avec des API Javascript. En fonction du protocole utilisé par le client, le fichier javascript https://ssl.google-analytics.com/ga.js ou http://www.google-analytics.com/ga.js est appelé par le client pour pouvoir faire appel aux API de Google Analytics.

La méthode classique consiste à incorporer le code exemple Javascript ci-dessous avant la balise </body> de la page pour laquelle on souhaite avoir des statistiques Google Analytics.

<script type="text/javascript">
var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www.");

document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E"));
</script>
<script type="text/javascript">
try { var pageTracker = _gat._getTracker("UA-xxxxxx-x");
pageTracker._initData();
pageTracker._trackPageview();
} catch(err) {}
</script>

Dans ce code exemple, le code UA-xxxxxx-x doit être remplacé par le code GA obtenu à la création du compte.

Le code de génération des statistiques Google Analytics pour une page est composée de deux parties :

  • la première partie référence le script ga.js.
  • la seconde partie exécute la génération des statistiques avec les API.

Être le moins intrusif possible dans le code des pages avec un fichier Javascript

La méthode consistant à incorporer ce code source dans toutes les pages HTML, PHP, Perl etc... n'est pas très élégante et très intrusive. Cette méthode pose problème si les API de Google changent ou si le code GA doit être modifié en cas de changement de domaine ou d'URL : dans ces deux cas de figure, toutes les pages doivent être modifiées. La méthode classique est également en complète contradiction avec les standards du Web qui consistent à séparer le contenu du style et des scripts.

Une méthode bien plus maintenable consiste à :

  • créér un fichier de script Javascript (fc_googleanalytics.js dans cet exemple), fichier qui sera appelé dans les pages à analyser par Google Analytics.
  • encapsuler la partie du code qui exécute la génération des statistiques (_trackPageView) dans une fonction GAAnalytics, fonction qui sera appelée automatiquement par la suite lorsque la page est chargée.
Fichier fc_googleanalytics.js
var gaCode="UA-xxxxxxx-x";

var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ?  "https://ssl." : "http://www.");
document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E"));

function GAAnalytics() {
  try {
     var pageTracker = _gat._getTracker(gaCode);
      pageTracker._initData(); 
      pageTracker._trackPageview();
    }
catch(err) {}    
}

La fonction GAAnalytics est alors déclenchée automatiquement lorsque la page est chargée grâce à l'évènement load en Javascript, événement détecté par la fonction addEventListener de l'objet window.

La fonction addEventListener (standard W3C) n'étant pas supporté par Internet Explorer, le cas Internet Explorer doit être géré en détectant l'évènement onload avec la fonction attachEvent.

Fichier fc_googleanalytics.js
var gaCode="UA-xxxxxxx-x";

var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ?  "https://ssl." : "http://www.");
document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E"));

function GAAnalytics() {
  try {
     var pageTracker = _gat._getTracker(gaCode);
      pageTracker._initData(); 
      pageTracker._trackPageview();
    }
catch(err) {}    
}
if (window.addEventListener) {
    window.addEventListener('load', GAAnalytics, false);
}
else if (window.attachEvent) {  /** Cas Internet Explorer */
    window.attachEvent('onload', GAAnalytics);
}

Tout est enfin prêt en automatique grâce au script fc_googleanalytics.js sans être trop intrusif dans le code des pages, il ne reste plus qu'à incorporer ce script dans la section <head></head> des pages pour lesquelles les statistiques Google Analytics sont souhaitées :

<head>
 ...
<script type="text/javascript" src="../fwork/v2.2.4/js/fc_googleanalytics.js"></script>
 ...
</head>

Astuces, tracer efficacement les téléchargements et liens externes avec Google Analytics

Tracer les téléchargements de documents PDFs, Word, vidéo... avec Google Analytics

Le script javascript fc_googleanalytics.js plus haut ne permet de pas de tracer avec Google Analytics les téléchargements de documents PDFs, Vidéos etc... depuis un site, ces types de fichiers n'acceptent pas l'incorporation de code javascript.

La fonction _trackPageview accepte toutefois une URL en paramètre optionnel : _trackPageview(opt_pageURL). Cette fonction peut dès lors être appelée lors du clic sur le fichier en question avec en paramètre une URL réelle ou virtuelle :

<a href="../referentiel/docs/155_sy_ASE1502quickrefdiagnostictools.pdf"
onClick="javascript:pageTracker._trackPageview('/referentiel/docs/155_sy_ASE1502quickrefdiagnostictools.pdf');">

Cette méthode suppose implicitement que l'objet Javascript pageTracker soit créé en amont de la page.

Dans l'outil Google Analytics, les statistiques de ce document pdf apparaîtront dans l'écran de détail des pages par URL pour /referentiel/docs

Tracer les clics sur les liens externes avec Google Analytics

Dans tout site technique et documentaire, des liens utiles vers des sites externes sont généralement proposés.

Pour tracer également avec Google Analytics les clics sur les liens externes, la même méthode que celle utilisée pour les téléchargements peut être mise en œuvre grâce au paramètre optionnel URL de la fonction _trackPageview(opt_pageURL). Une astuce simple peut consister à identifier ces liens externes avec des URL virtuelles commençant par /outgoing/.

<a href="http://infocenter.sybase.com/help/topic/com.sybase.dc00212_1254/html/nfg1254/title.htm"
onClick="javascript:pageTracker._trackPageview('/outgoing/sybase/adaptiveserver/nouveautes_ase_12_5_4');">

Dans l'outil Google Analytics, les statistiques de ce lien externe apparaissent dans l'écran de détail des pages par URL pour /outgoing/sybase/adaptiveserver/

Adaptations du script fc_googleanalytics.js

Pour prendre en charge de manière homogène les 2 astuces permettant de tracer avec Google Analytics les téléchargements et les clics sur les liens externes en plus des statistiques sur les pages classiques, le script fc_googleanalytics.js générique est adapté :

Fichier fc_googleanalytics.js
var gaCode="UA-xxxxxxx-x";

var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ?  "https://ssl." : "http://www.");
document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E"));

function GAInit() {
      GAAnalytics(false,false);
}

function GAAnalytics(url,caption) {
      if (url) { window.open(url); } 
      try {
          var pageTracker = _gat._getTracker(gaCode);
          if (typeof(pageTracker)!="undefined") {
            if (! caption && ! url) {
               pageTracker._initData();
               pageTracker._trackPageview();
            }
            else {
               if (caption) { 
                 pageTracker._trackPageview(caption);}
                 else {pageTracker._trackPageview(url);}
               }
            }
      } 
      catch(err) {}    
}


if (window.addEventListener) {
    window.addEventListener('load', GAInit, false);
}
else if (window.attachEvent) {  /** Cas Internet Explorer */
    window.attachEvent('onload', GAInit);
}
  • La fonction GAAnalytics évolue et accepte à présent deux paramètres optionnels : l'adresse URL (url) et le libellé (caption).
  • Le paramètre url, s'il n'est pas nul, déclenche automatiquement l'ouverture d'une fenêtre avec l'URL spécifiée par le paramètre url.
  • Le paramètre caption (ou libellé en français) de la fonction GAAnalytics donne l'URL réelle ou virtuelle à la fonction _trackPageview : _trackPageview(caption). Si le paramètre caption n'est pas donné, c'est le paramètre url qui est donné à la fonction _trackPageview.
  • Au chargement de la page (évènement load), c'est désormais la fonction GAInit qui est appelée, fonction qui se charge d'appeler la fonction GAAnalytics avec les paramètres url et caption à FALSE.

À présent tout est prêt en incorporant tout simplement le script fc_googleanalytics.js dans l'entête de la page entre les balises <head> et </head>.

  • L'appel de Google Analytics pour la page en cours est automatique au chargement de la page.
  • L'appel de Google Analytics pour les téléchargements est réalisé en appelant la fonction GAAnalytics dans l'évènement javascript onclick du lien.
    <a href="../referentiel/docs/155_sy_ASE1502quickrefdiagnostictools.pdf"
    onclick="javascript:if (typeof(GAAnalytics) != 'undefined') 
     {GAAnalytics(this.href,'/referentiel/docs/155_sy_ASE1502quickrefdiagnostictools.pdf');} 
    else {window.open(this.href);}; return false;" >ASE 15.0.2</a>
  • L'appel de Google Analytics pour les clics sur les liens externes est réalisé en appelant la fonction GAAnalytics dans l'évènement javascript onclick du lien.
    <a href='http://infocenter.sybase.com/help/topic/com.sybase.dc00212_1254/html/nfg1254/title.htm' 
    onclick="javascript:if (typeof(GAAnalytics) != 'undefined')
    {GAAnalytics(this.href,'/outgoing/sybase/adaptiveserver/nouveautes_ase_12_5_4');} 
    else {window.open(this.href);}; return false;">Nouveautés ASE 12.5.4</a>

Pour aller plus loin, les API Google Analytics

Google documente et enrichit les API Javascript pour exploiter Google Analytics. Ces API sont très riches, pour aller plus loin, voici juste le lien : http://code.google.com/intl/fr/apis/analytics/docs/gaJS/gaJSApi.html

De nouvelles API (Data Export API) sont également en cours de développement (Lab) pour extraire les données statistiques de Google Analytics avec des applications clientes personnalisées, sans à avoir à utiliser l'interface d'interrogation de Google Analytics : http://code.google.com/intl/fr/apis/analytics/docs/gdata/gdataDeveloperGuide.html